2018 Conference In Paris

Home / 2018 Conference In Paris

[su_spoiler title=”Infos Conference ” style=”fancy” icon=”plus-circle”]

Nous avons le plaisir d’annoncer la tenue du premier Congrès de l’ EASTAP – European Association for the Study of Theatre and Performance

         PARIS, 25 – 26 – 27 OCTOBRE

Fondée en octobre 2017 à Paris, l’EASTAP se propose de rassembler chercheurs et artistes européens afin de favoriser et promouvoir les multiples méthodes et approches pratiquées en matière de recherche dans les disciplines du théâtre et de la performance en incluant les différents arts de la scène, notamment la danse, la marionnette et le cirque, l’opéra et toute autre forme d’art vivant.

Milo Rau sera l’artiste associé à ce premier grand événement[/su_spoiler]

[su_spoiler title=”Programme and Abstracts” style=”fancy” icon=”plus-circle”]

APPEL A COMMUNICATION

 PARIS, 25 – 26 – 27 OCTOBRE 

 DECENTERING THE VISION(S) OF EUROPE:  THE EMERGENCE OF NEW FORMS

Les pratiques multi, inter ou transculturelles sont un aspect omniprésent aujourd’hui tant en Europe qu’en Amérique du Nord, en Asie, en Afrique ou au Moyen Orient. C’est ce que ne cessent de nous montrer les festivals et les spectacles qui désormais voyagent partout dans le monde. Du côté européen, les déplacements des artistes qui migrent d’un pays à l’autre au sein de l’Europe mais aussi d’un continent à l’autre, reflètent souvent les contingences politiques du moment. Mais ils reflètent aussi la fascination qu’a toujours exercée l’Autre, proche ou lointain, sur l’Occident, l’Autre comme partie  intégrante de nos identités, l’Autre aussi comme initiateur de formes alternatives d’esthétiques. L’Europe n’a jamais été ni une ni homogène, surtout dans le domaine de l’art et notamment dans celui du théâtre. Les pratiques qui s’y sont développées au cours des siècles ont été le résultat de transferts, d’emprunts, de croisements des pratiques. Elles ont été également le résultat d’une évolution scientifique, technologique et politique qui s’affirme depuis longtemps et qui multiplie les occasions de contacts et d’échanges qui brassent les cultures. Ce brassage n’a fait que se développer depuis. L’Europe et les pratiques artistiques qui s’y développent ont été le fait de ces déplacements  à l’intérieur et à l’extérieur des frontières. Ceux-ci ont défini non seulement une autre image de l’homme (et de la femme) mais aussi d’autres formes esthétiques.

Comment repérer ces migrations artistiques ? Que peut-on en dire ? Comment se déclinent-elles au niveau individuel et collectif ? Comment marquent-elles des mouvements ? Des courants ? Comment les lire à travers l’histoire des artistes ou des communautés, et comment les saisir dans les pratiques d’aujourd’hui ?  Peuvent-elles nous aider à penser autrement les esthétiques actuelles ? Qu’advient-il de l’image de l’Europe dans ce contexte?

Ces questions ne sont pas neuves en elles-mêmes mais la réponse qu’on peut leur donner est différente aujourd’hui de ce qu’elle pouvait être par le passé. Elles nécessitent une réponse qui tienne compte à la fois  de l’histoire, celle des genres et des disciplines mais qui  tienne compte aussi de la situation du monde et des forces en présence.  C’est cette réflexion que ce premier congrès de l’EASTAP entend entreprendre.  Centré sur l’Europe, il  se propose d’établir un dialogue par-delà les frontières géographiques, politiques et artistiques, un dialogue qui requestionne les notions de postcolonialisme ou de décolonisation des arts, en quête de croisements et d’enrichissements réciproques.

Ces questions seront abordées sous la forme de rencontres, débats, ateliers, boiler-room, meta-slam, observatoire … par  des universitaires, des chercheurs, des artistes, des étudiants et des responsables culturels. Nous comptons aussi profiter du Festival d’Automne qui sera partenaire de cet événement de même que des activités de certains théâtres pour rapprocher théorie et pratique.

Plusieurs axes peuvent être abordés :

  1. Les pratiques artistiques individuelles et collectives en Europe comme croisement de traditions
  2. La place donnée aux traditions esthétiques, et à la diversité au cœur du projet européen : les grandes figures de référence.
  3. Les pratiques théâtrales décentrant notre regard sur les événements politiques mondiaux : Milo Rau, Adeline Rosenstein…
  4. Les spectacles nomades, multi sites, où chaque manifestation est liée à une ville spécifique ou à des acteurs (ou amateurs) recrutés localement : Milo Rau, Jérôme Bel, Romeo Castellucci, Rimini Protokoll, Lola Arias, Declan Donnellan, Thomas Ostermeier, Arkadi Zaides …
  5. Les transferts et la mondialisation de pratiques artistiques à travers les festivals et les tournées
  6. Les cycles de construction/déconstruction d’une vision d’un art européen qui serait spécifique.

Langues de travail du Congrès : Anglais, français

Les personnes intéressées sont invitées à envoyer un résumé (250 mots) avec une courte biographie

Date limite : 15 juin  2018

Les réponses seront communiquées avant le  15 juillet 018

Tous les participants au Congrès doivent être membres de l’Association EASTAP. 

[/su_spoiler]

[su_spoiler title=”Practical Information” style=”fancy” icon=”plus-circle”]

[/su_spoiler]

[su_spoiler title=”Registration” style=”fancy” icon=”plus-circle”]

[membership level=”0″]

Inscription :Enseignants, chercheurs, artistes : 80 euros

Étudiants : 40 euros

Registration to the conference is only permitted when your are a member.

If you are already a member, please login to eastap and fill out the form. We look forward to meeting you.

If you are not a member, please proceed to registration page and then comeback to the conference registration page.

[/membership]

[membership]

regular

80

Subscribe

student

40

Subscribe

[/membership]

[/su_spoiler]